Bandeau PixAuto.net

Le Mag 100% numérique sur la moto et l'automobile

24 Heures du Mans 80e édition - 2e Séance qualificative

Première pole pour une voiture hybride signée Audi.
Aujourd'hui, samedi 16 juin à 15 heures, le départ sera donné par Monsieur Takeshi Uchiyamada, Vice-Président et Directeur de Toyota Motor Corporation, l’homme qui, alors ingénieur, pilota le développement de la première génération de Prius à partir de 1994.
Un hommage qui place résolument ses 24 Heures sous le signe de l’innovation technologique.

Le site de l'organisateur : http://www.lemans.org/

  • 1 - Les Audi R18 Ultra et R18 e-tron quattro ont maintenu en haleine les très nombreux spectateurs déjà présents en se succédant à tour de rôle en tête de la hiérarchie. Au final, le privilège de la pole position est revenu à l’Audi n°1, grâce à une fulgurante prestation d’André Lotterer.
    Audi R18 e-tron quattro de Allan McNish, Rinaldo Capello et Tom Kristensen.
  • 2 - Une cadence que Toyota, n’était pas loin de tenir ! En témoigne ce brillant chrono de 3’24’’842 réalisé par Anthony Davidson à la conclusion de ces essais. Le Britannique a donné à toute son équipe, un signal très encourageant sur les performances de la TS 030 – Hybrid en ce jeudi et ce, malgré des problèmes d’ordre électrique qui ont affecté tant la n°7 que la n°8 mais qui n’ont en aucun cas entamé le moral des troupes.
    Toyota TS30 - Hybrid de Alexander Wurz, Nicolas Lapierre et Kazuki Nakajima.
  • 3 - Grande attraction de ces 24 Heures du Mans, l'étonnante Nissan DeltaWing ne fait pas que de la figuration. Ses chronos la placent au milieu des meilleures LM P2 et sa vitesse de pointe supérieure à 303 km/h est supérieure à celle de certaines LM P1. Même si elle court hors classement (elle bénéficie d’une invitation de l’ACO, baptisée 56e Stand, en tant que machine totalement innovante) elle partira depuis la 15e ligne grâce à un chrono de 3’42’’612, réalisé par Michael Krumm.
  • Ferrari 458 Italia team af-corse
    4 - Matt Griffin qui pilote la belle italienne vient de louper son freinage et passe moins vite que prévu dans la chicane Forza Motorsport.
    Ferrari 458 Italia de Pierguiseppe Perazzini, Matt Griffin et Nicola Cadei.
    Pour la petite histoire, la chicane Playstation vient d'être rebaptisée en chicane Forza Motorsport, la bataille commerciale fait rage aussi sur la ligne droite des hunaudières entre Microsoft et Sony.
  • 5 - Aux couleurs Gulf, l'Aston Martin Vantage V8 du team Aston Martin Racing court entre les mains de Christoffer Nygaard, Kristian Poulsen et Allan Simonsen.
    La carrosserie est partiellement démontée pour inspecter les éléments de sécurité...
  • Matra MS670B de 1973, 24H du Mans
    6 - Pour la commémoration du quarantième anniversaire de la victoire de Matra, les MS670B et C de Gérard Larrousse et d'Henri Pescarolo étaient présentées au public.
    Matra MS670B qui a remporté les 24 Heures du Mans de 1973.
  • Matra MS670C de 1974, 24H du Mans
    7 - Pendant l'heure de pause les fans ont eu le plaisir d’écouter le feulement du V12 Matra dans le cadre d’un roulage exhibition d’Henri Pescarolo et de Gérard Larrousse au volant des deux bolides français.
    Matra MS670C voiture victorieuse en 1974.
  • 8 - Tableau de bord de la Matra MS670 B.
  • 9 - Tableau de bord de la Matra MS670 C.
  • 10 - Afin de comparer l'évolution des postes de pilotage, voici le tableau de bord de la Pescarolo 03 - Judd n°16 pilotée par Emmanuel Collard, Jean-Christophe Boullion et Stuart Hall.
  • 11 - La troisième heure d’entraînement aura également été marquée par la violente sortie de piste de Seiji Ara à la sortie du virage du karting, nécessitant un gros travail des mécaniciens. Peu épargnée par les ennuis la veille (sortie de piste de la Pescarolo-Judd n°16 de Boullion), l’équipe sarthoise a subi un nouveau coup dur avec cet accident.
    Pescarolo - Judd n° 17. Nicolas Minassian, Seiji Ara et Sébastien Bourdais se relaieront à son volant.
  • 12 - Rien de tel qu'un bon jogging pour s'entraîner.
    Ferrari 458 Italia n° 71 du team AF-Corse. Elle est pilotée par Andrea Bertolini, Olivier Beretta et Marco Cioci.
  • 13 - Ces caches en carbones qui ont en charge le refroidissement des disques, vont nous priver de photos toujours spectaculaires.
  • 14 - Les pneus Michelin règnent sur la catégorie LMP1, 12 voitures équipées sur 13 !
    La version pluie risque d'être mise à contribution lors des prochaines 24 heures.
Remonter