Bandeau PixAuto.net

Le Mag 100% numérique sur la moto et l'automobile

Salon Rétromobile 2013 - 2/6

  • Bentley Mark VI Facel, stand Lukas-Huni, retromobile 2013
    26 - Bentley Mark VI Cresta II Facel Métallon (1951). Un modèle unique dessiné par Jean Daninos, le fondateur de Facel Vega.
  • Mascotte Avions Voisin, salon retromobile 2013
    27 - Cocotte Avions Voisin C11.
  • habitacle Avions Voisin C11, stand Lukas-Huni  retromobile 2013
    28 - Habitacle art déco de ''La Lumineuse'' Avions Voisin.
  • automobile Avions Voisin C11, stand Lukas-Huni  retromobile 2013
    29 - Avions Voisin C11 à conduite intérieure dite ''La Lumineuse'' (1927).
  • Bugatti type 35c de 1931, retromobile 2013
    30 - Bugatti Type 35C Grand Prix (1931).\r\n
    Entre les mains de Louis Trintignant et Maurice Trintignant, elle a couru en 1932, à la Turbie, Grand Prix de Lorraine, Grand Prix de Nice, Cap d'Antibes...
  • habitacle Bugatti type 35c de 1931, stand Lukas-Huni
    31 - Poste de pilotage de la Bugatti type 35C de 1931.
  • Bugatti type 57sc Atalante, stand Lukas-Huni retromobile 2013
    32 - Bugatti Type 57SC Atalante Ex Dr. Williamson.
  • Bugatti type 57c coach Atalante, salon retromobile 2013
    33 - Bugatti Type 57C Atalante.
  • habitacle Bugatti type 57C Atalante
    34 - Intérieur en cuir, Bugatti Type 57C Atalante.
  • Bugatti type 59 #59121 de 1933, 38e retromobile
    35 - Bien qu'elle fêtera ses 80 ans cette année, le charme envoûtant de la Bugatti 59 demeure. Il tient en grande partie aux extraordinaires roues à rayons, que Ettore Bugatti a dessiné, mais aussi aux proportions héritées des mythiques Type 35 de compétition.\r\n
    Le châssis #59121 présenté s'est illustré notamment au prestigieux GP de Monaco de 1934 piloté par Robert Benoist.
  • Bugatti type 59 de 1933, retromobile 2013
    36 - Bugatti Type 59 Grand Prix de 1933.
  • roue a rayons bugatti type 59, retromobile 2013
    37 - La roue à rayons très fins des Type 59 est un chef-d'oeuvre original de la Maison de Molsheim.\r\n
    Elle doit encaisser les multiples déformations liées aux profils des circuits, et passer au sol la puissance brutale du 8 cylindres suralimenté qui développe quelques 250 CV.
  • bugatti type 40 #40445, salon retromobile 2013
    38 - Bugatti Type 40.
  • torpedos bugatti, 38e salon retromobile
    39 -
  • habitacle bugatti type 35, retromobile 2013
    40 - Poste de pilotage vintage d'une Bugatti Type 35 de 1925.
  • bugatti type 35 de 1925, retromobile 2013
    41 - Bugatti Type 35 de 1925.
  • Bugatti type 37, stand Friskens retromobile 2013
    42 - Bugatti Type 37A de 1927.\r\n
    67 exemplaires seulement furent construits.
  • poste de conduite bugatti type-37, stand Friskens retromobile
    43 - Un authentique poste de pilotage à conduite à droite des années 30.
  • Bentley 3 litres, stand Fiskens retromobile 2013
    44 - Bentley 3 litres Ex 'Scrap' Thistlethwayte (1926).
  • Ferrari 275 GTB, stand Fiskens retromobile 2013
    45 - Ferrari 275 GTB ''Compétition'', Ex Scuderia Filipinetti (1966).
  • Porsche 911 Carrera RS, stand Fiskens retromobile 2013
    46 - Porsche 2,7L Carrera RS (1972).
  • profil ferrari 250 TestaRossa #0716TR, stand Fiskens
    47 - Ferrari 250 Testa Rossa (1957).\r\n
    Deux grands maîtres italiens ont façonné la ligne si particulière de la Testa Rossa, Pinin Farina a réalisé le dessin et la Carrozzeria Scagletti la produite à 34 exemplaires.
  • ferrari 250 Testa Rossa de 1957, stand Fiskens
    48 - La #0716TR a été alignée par l'usine aux 1000 km de Buenos Aires en janvier 1958. Pilotée par Luigi Musso et Olivier Gendebien, elle montra rapidement son potentiel en se qualifiant au troisième rang, derrière une autre Testa Rossa et une Maserati 300S. Malheureusement, un incident de course indépendant de la mécanique survenait alors qu'il se battait pour le leadership et le forçait à l'abandon.
  • tableau de bord ferrari 250 testa rossa
    49 - Tableau de bord de la Testa Rossa.
  • arriere ferrari 250 TestaRossa #0716TR, stand Fiskens
    50 - Grâce à son 12 cylindres en V de 300 CV, la barquette légère et susceptible d’atteindre une vitesse de pointe de 270 km/h !\r\n
    Le système de freinage à tambour étant mis à rude épreuve par les performances, les ailes avant participent activement à la dissipation calorifique générée lors des freinages.
Remonter