Bandeau PixAuto.net

Le Mag 100% numérique sur la moto et l'automobile

15e Automédon, un grand cru ! - Sport et compétition...

Depuis 15 ans, le salon Automédon réuni à chaque édition des plateaux inédits qui retracent un pan de l’histoire de l’automobile et de la moto, d’ailleurs les visiteurs intarissables ne s’y trompent pas et viennent de plus en plus nombreux au Bourget.
Cette année, Automédon a poursuivi la « saga » sur la course automobile entamée depuis 4 ans avec les voitures de Grand Prix, ancêtres de la Formule 1, rendant ainsi hommage aux véhicules de marques françaises qui se sont illustrées dans les championnats de vitesse et d’endurance internationaux. Pour enrichir ce patrimoine roulant, les podiums dédiés aux mécaniques Simca de compétition et routières ont apporté leur part d’histoire aux gloires du passé.
Prochain rendez-vous du 8 et 9 octobre 2016.

Le site de l'organisateur : http://automedon.fr

  • Automedon, Podium Competition Talbot t150c
    1 - Delage 3 litres, héroïne des 24 heures du Mans 1939 et star des grands prix européens pilotée par Louis Gérard, la Talbot T 150 C qui a participé en 1937 aux Mille Miglia puis aux 24H du Mans et la Bugatti 35 qui brilla à SPS Francorchamps, Monaco, Reims, Le Mans grâce à sa fiabilité et à son comportement routier.
  • Automedon, Tableau de bord Delage 3 litres
    2 - Tableau de bord bouchonné Delage 3 litres (1939).
  • Automedon, Podium Grand Prix et Monoplace
    3 - Talbot T 46 (1939), Delahaye 135S (1936) et Bugatti Type 44 Torpédo.
  • Automedon, Delahaye 135S et Talbot T46
    4 - Delahaye 135S (1936) carrossée par Figoni & Falaschi et Talbot T46 (1939).
  • Automedon, Tableau de bord Delahaye 135s
    5 - Tableau de bord Delahaye 135 S.
  • Automedon, Habitacle Talbot T46
    6 - Tableau de bord de la Talbot T 46.
  • Automedon, Ligier JS2
    7 -
  • Automedon, Stand FFVE, Ligier JS2
    8 - Ligier JS 2.
    La Fédération Française des Véhicules d'Epoque rendait un hommage au pilote et figure emblématique de l'écurie éponyme de Formule 1, Guy Ligier qui nous a quittés cette année.
  • Automedon, Gordini T15 1952
    9 - Gordini T15 Type 18S Sport (1952), qui à couru les 24 heures du Mans 1953 au mains de Roger Loyer et André Guelfi dit « Dédé La Sardine ».
  • Automedon, Tableau de bord Gordini T15
    10 - A bord de la Gordini T15 à conduite à droite, point d'assistance et d'éléments superflues pour affronter les difficultés du circuit du Mans.
  • Automedon, Racer 500 Simca
    11 - Un modeste aperçu sur le podium Simca et dérivée, Sport et compétition, avec au premier plan un Racer 500 (1953/1954), puis une barquette Simca 5 artisanale, la monoplace René Berte et barquette créée par Marcel Grolleau.
  • Automedon, Habitacle Barquette Simca 5
    12 - Habitacle Barquette Simca 5.
  • Automedon, Barquette Simca 5
    13 - Cette barquette réalisée sur une châssis de Simca cinq fourgonnette vers 1948, a participé au Bol d'Or 1949 et aux 12 heures de Paris 1950.
  • Automedon, Simca 8 Gordini et Simca 5 Gordini
    14 - Les deux premières « Gordini » étaient rassemblées pour la première fois.
    La Simca 5 numéro 48, championne des 24 heures du Mans 1939 et la rarissime Gordini base Simca 8 dont il ne subsiste que 3 exemplaires au monde.
  • Automedon, Simca 8 Gordini et racer 500
    15 -
  • Automedon, Simca 5 Gordini Le Mans
    16 - La Simca cinq Gordini victorieuse au Mans 1937, 1938 et 1939 dans la catégorie 501 à 750cc, donnera à Amédée Gordini, l'immortalité sous le nom du « sorcier ».
  • Automedon, Barquette Germain Morere 1949
    16 - Simca 5 Germain Morère (1949). Cette voiture unique a été créée à Toulouse sur une base de Simca par Germain Morère passionné de sport automobile, dans le but d'une construction en petite série.
  • Automedon, Barquette Simca Bouvot-Caron
    18 - La barquette biplace Simca Bouvot-Caron créée par Paul Bouvot possède une coque en acier soudée à un châssis tubulaire. Son 4 cylindres de 1300cc d'origine Simca a été préparé par Monopole.
  • Automedon, Monoplace Rene Berte Speciale
    19 - L'unique monoplace René Berte Spéciale a participé en 1948 au Bol d'Or, au GP d’Angoulême et au second plan la barquette Simca 8 Sport signée Marcel Grolleau suivant un dessin de Géo Ham.
  • Automedon, Barquette Simca CG
    20 - Un des trois exemplaires spider 548 CG (Chappe & Gessalin) qui subsistent.
    Ce modèle qui doit son appellation à son poids, a appartenu à Daniel Ruggieri, célèbre pilote et préparateur Simca des années 70. Il qui est le seul à être en état de courir et est utilisé en courses de côte historique par Gérard Magro.
  • Automedon, Moteur Simca CG 548 Spider
    21 - Moteur quatre cylindres Simca CG de 1,6 litre donné pour 150 chevaux.
  • Automedon, Barquette Roux Speciale 1939
    22 - Barquette Roux Spéciale (1939).
    La carrosserie en alu réalisée à Bordeaux par R. Ferrer et P. Lacoste habille une base mécanique de Simca 8 et le moteur a été préparé par Jean Roux, garagiste et pilote bordelais.
  • Automedon, tableau de bord Barquette Roux Speciale
    23 -
  • Automedon, Barquette Roux Speciale
    24 - Cette élégante barquette Roux Spéciale a couru au Grand Prix du Roussillon, Angoulême, Montlhéry, Les Sables d'Olonne, au Grand Prix de Bilbao, aux mains de Pierre Larrue de 1948 à 1952.
  • Automedon, Simca 9 Aronde des records
    25 - Reconstitution de l'Aronde qui couvrit les 100 000 km à 100 km/h en 1953 sur le circuit de Linas-Montlhéry.
Remonter