Bandeau PixAuto.net

Le Mag 100% numérique sur la moto et l'automobile

Alpine, du rêve bleu France

Dans les années trente, un petit garçon pas comme les autres passe tout son temps au beau milieu des voitures qu'entretient son papa. Une nuit, il rêve d'une automobile recouverte d'un bleu merveilleux et part à sa recherche, puisqu'elle n'existe pas... Cette longue quête poussera Jean Rédélé a concrétiser son rêve quelques années plus tard.
Tout d'abord, en construisant les Berlinettes, puis avec les monoplaces et les prototypes qu'il engagera aux mythiques 24 heures du Mans, aux 12 heures de Reims, aux 1000 km du Nürburgring où de Paris...

  • prototype alpine m63 pour les 24H du mans
    26 - Jean Rédélé connait bien les enjeux médiatiques d'une compétition internationale pour une marque d'automobiles. Il en a pris toute la dimension en ayant participé en tant que pilote en 1952 et 1953 à la grande aventure des 24 heures du Mans.
    Ainsi, dix ans plus tard, il va faire le forcing auprès de la Régie Nationale pour obtenir, comme son rivale René Bonnet, le nouveau moteur préparés par Amédée Gordini. Fin 1962, Renault s'engage à prêter les fameux moteur pour le rallye, les monoplaces et l'endurance.
    De nouveaux défis attendent l'équipe qui n'est pas encore structurée ni préparée pour faire les deux tours d'horloge. Le premier étant de dessiner et mettre au point la voiture avant les essais du 7 avril 1963 !
    Pour sa première participation en tant que constructeur, trois prototypes équipés du moteur de 996 cm3 à 2 ACT de la Renault 8 seront engagés à la mythique épreuve Mancéenne.
  • prototype alpine m63 collection jean-charles redele
    27 - La ligne en forme de goutte d'eau du prototype M63, a été dessinée par Marcel Hubert en quelques semaines. Son CX va lui permettre de dépasser les 220 km/h dans la ligne droite des Hunaudières, alors dépourvue de chicanes.
    Le meilleur temps est réalisé par José Rosinski en 4'40'' à la moyenne de 173 km/h établissant ainsi un nouveau record dans la catégorie des 1000 cc.
    Le jeune pilote Brésilien Bino Heins qui partageait la voiture avec José Rosinski trouvera la mort suite à un dramatique accident en course, les deux autres équipes seront contraintes à l'abandon pour problèmes mécaniques. Un bleu glacial !
  • detail alpine m63 collection jean-charles redele
    28 - Le poids, c'est l'ennemi, surtout pour les petits moteurs !
    La poignée de porte de l'Alpine M63, résume bien la recherche menée pour gagner en légèreté sans ne rien concéder à la fonctionnalité.

    L'appellation M63 est la contraction de le ''Mans 1963''. Elle rompt avec les A106, A108, A110 qui font référence aux Alpes et au numéro de code des Renault.
    Aux 24 H du Mans 1964, l'Alpine M64 pilotée par Henri Morrogh et Roger De Lageneste remporte l'indice au rendement énergétique. Et comme le succès est contagieux, pour la première saison d'Alpine dans la catégorie reine, Henri Grandsire décroche le titre de Champion de France en Formule 3. Un bleu, blanc, rouge !
  • prototype Alpine A210 1500 24H du mans 1967
    29 - Pour les 24 Heures du Mans 1966, Henry Ford II avait sorti la grosse artillerie, en alignant quatorze GT 40 sur la ligne de départ, Jean Rédélé aussi, d'une façon plus modeste avait placé six A210 au départ.
    Sur les 55 voitures du départ, seule 15 passeront la ligne d'arrivée, dont 4 Alpine A210.
    Comme les GT 40 de 7 litres ont trusté les trois premières places du classement général, les A210 de 1296 cc ont elles aussi réussi le triplé à l'indice au rendement énergétique.
    La saison 67 voit apparition du moteur Gordini 1500 cm3 et des pneus slick Michelin. L'unique 1500 pilotée par Jean Vinatier et Mauro Bianchi a fini 13e au général et 1ere du classement 1600 CC.
  • arriere alpine a210 1500 de 1967
    30 - Les dérives verticales arrières de l'Alpine A210 ont été ajoutées pour accroitre la stabilité en ligne droite. Les modèles de course de 1966 étaient équipés d'un carénage enveloppant la roue arrière, pour le CX.
  • aile avant prototype alpine a210 de 1967
    31 - Elargisseur d'aile et prise d'air sur l'A210 de 1967.
  • prototype Alpine a211 a moteur 3 litres
    32 - Dans le courant de 1967 la CSI (Commission Sportive Internationale) décida qu'à partir de janvier 1968, la cylindrée des moteurs du groupe 6 (prototype) serait réduite à 3 litres. Offrant ainsi l'opportunité pour le trio Alpine, Renault et Gordini de viser une place honorable au général.
    L'A211 est un prototype laboratoire basé sur l'A210. Il s'agissait vraisemblablement de mesurer les nouvelles contraintes engendré par le V8 de 3 litres. Son programme avait été initié début 1967.
    Le prototype 3 litres A220, prendra le relais en 1968 et 1969 sans apporter les résultats tant attendu.
    La difficile année 68, vera les A210 de Jean-Luc Thérier et Bernard Tramont s'adjuger l'indice au rendement et celle de Jean-Pierre Nicolas et Jean-Claude Andruet, l'indice de performance et la 1ere place du classement 1150 CC aux Mans.
    L'A210 aux mains de Alain Serpaggi et Christian Ethuin remportera l'indice de performance et la 1ere place du classement 1150 CC de l'édition 1969 des 24 heures du Mans.
  • carburateurs moteur V8 du prototype alpine a211
    33 - Le moteur V8 installé dans l'A211, a été créé à la demande de la Régie par le ''sorcier'' Amédé Gordini, dans l'éventualité d'une production immédiatement transposable à une voiture de série.
    Autant dire que face à des moteurs dessinés pour la compétition comme le V8 Cosworth, le combat pour la plus haute marche était sans espoir.
  • prototype renault-alpine a442b de pironi et jaussaud
    34 - En 1978, Gérard Larousse met toute l'équipe de Renault sport sur le pont, il faut absolument remporter cette victoire mythique.
    Enfin ! Le 11 juin 1978 à 16 heures l'Alpine jaune de Didier Pironi franchit la ligne en vainqueur.
    Le soir même le Directeur Général Adjoint, Bernard Hanon, annonce que Renault abandonne l'endurance pour se concentrer à la F1. L'objectif est atteint comme en 1973, avec le titre de Champion du Monde des rallyes, il en sera de même des années plus tard pour la F1.
    La photographie de la Renault-Alpine A442B à moteur V6 Turbo de Didier Pironi et de Jean-Pierre Jaussaud a été réalisée lors du Mans Classic en 2008. Noté que l'A442B est équipée de sa fameuse bulle en Plexiglas.
  • monoplace alpine ecole de pilotage renault elf
    35 - La monoplace A362, est une voiture école destinée à démocratiser le sport automobile et déceler les futurs grands pilotes français.
  • monoplace alpine a366 surnomee dinosaure
    36 - La monoplace A366 à des lignes qui sont surprenantes. Son capot moteur équipé de louvers lui ont valu le surnom de ''Dinosaure''.
    Elle est motorisée par le quatre cylindres en ligne des R 12 Gordini.
  • compteurs de la monoplace alpine a366
    37 - Tableau de bord Alpine A366. Simple, températures, pression et compte tours équipé de son ''garde-fou''.
  • monoplace alpine a366 surnomée dinosaure
    38 - Le ''Dinosaure'' au ''A'' fléché.
  • renault vivastella nervasport et viva grand sport
    39 - Le plateau de la rue Forest comporte aussi des modèles d'avant-guerre, qui ont certainement marqué Jean Rédélé pendant son adolescence.
    Cabriolet et coach Viva Grand Sport, cabriolet Nervasport et limousine Vivastella.
    Dans les années trente, les marques d'outre-Atlantique, ont une influence notoire sur les carrosseries des automobiles de luxe française. Le cabriolet Nervasport blanc avec son 8 cylindres en ligne, se rapproche des proportions et des technologies utilisées par une marque comme Chrysler ou Cadillac.
  • logo renault en forme de diamant 1930
    40 - Les chromes ne manquaient pas autour du diamant de Renault.
    Depuis la création de la société Renault Fréres en 1899, le constructeur automobile a éprouvé le besoin de faire évoluer de nombreuse fois son identité visuelle.
Remonter