Bandeau PixAuto.net

Le Mag 100% numérique sur la moto et l'automobile

Chantilly Arts et Elegance Richard Mille
Concours d’Etat - Hommage à Bugatti

J’en ai rêvé, Peter Auto l’a fait ! Merci
Il n’est plus indispensable de se rendre en Italie à la Villa d’Este ou en Californie à Pebble Beach, pour retrouver le « faste » des grands concours d’élégance qui sont née en France dans les années 1920. Longchamp, Deauville, Enghien-les-Bains, La Baule (toujours d’actualité), Saint-Cloud, Chantilly, Vichy (toujours d’actualité), Nice... Etaient au siècle dernier les lieux traditionnels où l’on célébrait de façon ostentatoire les luxueuses automobiles, la mode ou encore la gastronomie.
C’est à quelques encablures de Paris, dans les Jardins Le Nôtre du Château de Chantilly, que c’est tenu dimanche 7 septembre, Chantilly Arts et Elegance Richard Mille. Ce premier rendez-vous a tenu toutes ses promesses en mettant en exergue dans un cadre exceptionnel, l’Art de Vivre à la Française.
Rendez-vous est pris pour la deuxième édition qui se tiendra le 6 septembre 2015, et qui sera à n’en pas douter encore plus belle.

Le site de l'organisateur : http://www.chantillyartsetelegance.com

  • Chantilly Art et Elegance, Bugatti Royale Coupe Napoleon
    1 - Bugatti Type 41, « Royale » Coupé Napoléon (1930). Ce chef-d’oeuvre fut établi sur un dessin de Jean Bugatti.
    La voiture personnelle d’Ettore Bugatti est le fleuron de la Cité de l’Automobile de Mulhouse et vraisemblablement la réalisation la plus connue et la plus mythique de Bugatti. La plus démesurée aussi avec une taille hors du commun, six mètres de long, ses trois tonnes, son moteur de 12 760 cc et son prix. Ettore avait prévu de fabriquer vingt-cinq voitures extraordinaires à destination des familles royales et princières. Trois seulement furent vendues de son vivant sur les six ou sept châssis construits. La vingtaine de moteurs destinés à la Royales trouveront une utilisation providentielle dans les autorails qui furent construit à l’usine de Molsheim.
  • Art et Elegance, Bugatti T51 Royale Coupe Napoleon
    2 -
  • Chantilly Art et Elegance, Bugatti T23 Roadster
    3 - Bugatti type 23 (1937). Le roadster usine, réalisé pour Jean Bugatti et à usage interne était présenté « hors concours ».
  • Art et Elegance, Robe Emmanuel Chapalain
    4 - Ce drapé en aluminium ou armure de séduction est l'oeuvre du sculpteur contemporain Emmanuel Chapalain.
  • Chantilly Art et Elegance, Spectacle Equestre
    5 - Les cascades acrobatiques et les exercices de dressage réalisées par l'équipe de cavaliers du dresseur de chevaux Mario Luraschi, ont ouvert la voie aux Concours d'Etat et d'Elégance.
  • Chantilly Art et Elegance, Mario Luraschi dresseur chevaux
    6 -
  • Art et Elegance, Bugatti T55 Figoni et Falaschi
    7 - Le roadster Bugatti Type 55 (1933) carrossée par Figoni et Falaschi a remporté l'Hommage à Bugatti - Prix Qatar Airways.
  • Art et Elegance, Bugatti T40 Lidia
    8 - Bugatti Type 40 « Lidia », la carrosserie est du type : Fiacre « Drophead Coupé » (1928).
  • Art et Elegance, Bugatti T57S Atalante Earl Howe
    9 - Bugatti Type 57S Atalante Earl Howe (1937).
  • Art et Elegance, Bugatti T57 S Atalante Earl Howe
    10 - Bugatti Type 57 S Atalante Earl Howe.
  • Art et Elegance, Bugatti T57 Atalante Faux Cabriolet
    11 - La Bugatti Type 57 Atalante, dit Faux Cabriolet (1937) de Frédéric et Fanny Leroux a remporté le Prix J.M. Weston (La plus belle restauration).
  • Art et Elegance, Bugatti T57C Ex Ettore Bugatti
    12 - Bugatti Type 57C Spécial dans une robe bicolore (1938).
    L’ex-voiture usine du « Patron » a été construite sur un châssis de type 57, équipé d’un huit cylindres en ligne à compresseur, la carrosserie Coach Ventoux, nommé Coupé Spécial a été dessiné par Jean, le fils aîné d’Ettore Bugatti.
    Elle a changé de mains en février 2014 lors de la vacation Bonhams qui se tenait pendant Rétromobile.
  • Art et Elegance, Bugatti T57C Atalante sortie de grange
    13 - Le jury d'expert à l'oeuvre sur une Bugatti T57C Atalante de 1939 « sortie de grange ».
  • Art et Elegance, Bugatti T50 Conduite Interieure
    14 - Bugatti Type 50 à conduite intérieure (1932).
  • Art et Elegance, Bugatti T35 Grand Prix
    15 - Bugatti Type 35 Grand Prix (1925).
  • Art et Elegance, Bugatti T35 Poste de pilotage
    16 - Poste de pilotage à droite de la Bugatti Type 35 de Grand Prix.
  • Art et Elegance, Bugatti T101 Antem 1954
    17 - Bugatti Type 101, ce coupé unique a été réalisé par le carrossier français Antem. C’est à l’initiative de l’ingénieur Pierre Marco, qu’est lancé début 1950, le Type 101 dans le but de relancer l’usine alsacienne. Faute de ressources économiques, c’est sur une base largement dépassée de Type 57 qui remontait à 1934 que le projet s’articule. Trois châssis seront habillés par Gangloff, deux par Guilloré et un par Antem.
  • Art et Elegance, Bugatti Type 101 Antem
    18 -
  • Art et Elegance, Dolmen Emmanuel Chapalain
    19 - Le sculpteur Emmanuel Chapalain a revisité les pierres sacrées de Bretagne.
  • Chantilly Art et Elegance, animation Bateau a Vapeur
    20 - Quelques visiteurs ont cédé aux diverses tentations proposaient sur le domaine de Chantilly.
Remonter