Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

Les Coupes de Printemps - Circuit de Linas-Montlhéry 1/3

Traditionnellement, avec de nombreuses interruptions, de 1937 à 1972, les Coupes de Printemps qui étaient organisées par l'AGACI, ouvraient la saison de compétition sur le circuit de Montlhéry et sortaient les écuries de leur léthargie hivernale.
L’édition 1953, était remportée, après 16 tours de 6.283 km, par Marcel Balsa sur une Jicey-BMW à 142,165 km/h (Formule 2, -2.0 litres), Pierre Boncompagni surnommé ‘’Pagnibon’’ sur une Ferrari 340MM (Formule 2, +2.0 litres) et la catégorie GT +2.0 litres revenait à Lino Fayen sur une Ferrari. Soixante ans après, la formule a changé, les courses automobiles ont disparu de Montlhéry, mais l'émotion et la passion demeure intacte.
Pour cette 5e édition historique, Flavien Marçais a rassemblé en témoignage de la grande époque, un concentré de voitures de courses et de GT antérieures à 1972, de la mythique Bugatti Type 35, 51 à la rarissime Arnold Bristol Bolide, en passant par les fabuleux prototypes Porsche 904/6, 910 ou Ligier JS2. C'est dans la fraicheur de mars que les pilotes ont relevé le défi de l'impressionnant banking au volant de leur bolide, nous offrant ainsi l'occasion de faire le plein d'images.

Le site de l'organisateur : http://www.coupesdeprintemps.com/

mascotte
1 - Les prévisions météo étaient mauvaises, la grenouille était en haut du bocal, mais la pluie ne c'est pas invitée et n'a pas perturbée les démonstrations des trois plateaux homogènes.
equipement
2 - Je vais tenter de vous apporter mes modestes lumières en partageant quelques images de cette journée qui a tenu toutes ces promesses.
bugatti
3 - Bugatti Type 44 de 1929 dans le virage de la ferme.
bugatti
4 - Les amateurs de voitures de courses d'avant-guerre ont retrouvé de très beaux modèles à l'image de cette Bugatti 35 de 1925.
sigle
5 - Les Moteurs 6 cylindres en ligne de Bugatti utilisaient de nombreuses pièces usinées dans la masse.
moteur
6 - Le moteur de l'Amilcar C6 de 1927 est équipé de pièces moulés.
amilcar-c6,
7 - l'Amilcar C6 de 1927 marque une pause devant l'anneau des records.
amilcar-c6,
8 - Amilcar C6 abordant l'épingle du Faye.
tableau
9 - Tableau de bord ''bouchonné''.
moteur
10 - Moteur 2,3 litres à compresseur de la Bugatti #51128.
bugatti
11 - Bugatti Type 51 de 1931.
Entre les mains des pilotes français, Marcel Lehoux, Louis-Aimé Trintignant, Jules Rolland et Maurice Trintignant, elle a collectionné les podiums de 1931 à 1947.
Elle a obtenu le 2e Prix des Coupes de Printemps 2013.
bugatti
12 - Bugatti Type 35B de 1924.
bugatti
13 - Cette Bugatti 35 est très souvent la vedette des courses historiques.
bugatti
14 - Voir deux Bugatti 35 en ''bagarres'' dans l'épingle du Faye, reste un spectacle de toute beauté.
bugatti
15 - Bugatti Type 51 dans le virage de la Ferme.
DB
16 - Je poursuis avec le bleu du Patrimoine Automobile Français !
Cette DB à moteur Panhard de 744cc a participé au 24 Heures du Mans 1959 (R. Bartholoni et J.F. Jaeger).
Elle était surnommée ''La Camionnette''.
DB
17 - Un Prix Spécial lui a été décerné à l'occasion des Coupes de Printemps 2013.
DB
18 - L'habitacle de ''La Camionnette'' et son grand cerceau en bois.
DB
19 - Son profil inhabituelle inspira vraisemblablement les concepteurs de la 250 GT Breavan en 1962.
Gordini
20 - Jean-Louis Hamoniaux et sa Gordini ''T 15 S'' ont été nominé à la 3e place des Coupes de Printemps 2013.
A l'image de Colin Chapman, le pilote et créateur, Amédée Gordini savait créer des bolides racés, aux mécaniques brillantes mais fragiles. D'illustre pilotes dont Juan-Manuel Fangio, Robert Manzon, Gilberte Thirion... se sont imposés à leur volant.
gordini
21 - Cette Gordini ''T 15 S'' a participé aux 24 Heures du Mans 1953 (André Guelfi et Roger Loyer).
Aux Coupes de Printemps 1953, le châssis 15-0021GCS piloté par Joseph Dieu a remporté la catégorie 1500 Sport.
Alpine-Renault
22 - L'Alpine-Renault A110 1600 S est elle aussi motorisée par une préparation Gordini, un 4 cylindres en ligne de Renault 12 avec arbre à cames spécifique, grosses soupapes, rapport volumétrique augmenté...
Matra
23 - L'entreprise E.P.A.F. créer par Jean Paul Humbert avait fait le déplacement avec une F1 Matra.
Monoplace
24 - Formule 1 Matra MS11 à moteur V12 (1968) dans l'épingle du Faye.
Paul Belmondo lui a décerné un Prix Spécial à l'occasion des Coupes de Printemps 2013.
matra
25 - En 1968, Henri Pescarolo a couru au côté de Jean-Pierre Beltoise le Grand Prix du Canada, des Etats-Unis et du Mexique aux volants d'une MS11.
Remonter