Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

40e Salon Rétromobile « Le Passé a toujours un futur » - 4/4

Le rendez-vous international qui fait de Paris la capitale de l’automobile en février, clôture sa 40ème édition sur les chapeaux de roues !
Avec 119 000 visiteurs venus sur cette édition 2015 Retromobile signe un cru exceptionnel ayant attiré, outre les collectionneurs, de nouveaux publics et acheteurs internationaux, notamment des jeunes trentenaires qui investissent dans des véhicules « madeleine de Proust » chers à leur enfance. Tous les publics amateurs d’automobiles se sont rassemblés une nouvelle fois à Rétromobile autour du même dénominateur commun : la passion.
Fort de ses 500 véhicules exposés sur 46 000 m2, de ses 450 exposants (parmi lesquels une centaine de clubs et associations, artistes, constructeurs, fédérations, vendeurs de pièces détachées et de miniatures, restaurateurs, marchands d’automobiles…), et de ses collections exclusives présentées souvent en première mondiale, Retromobile confirme le succès des belles anciennes.
Quant à la maison de ventes aux enchères Artcurial, elle a effectué une session historique le vendredi 6 février, sous la houlette de Maître Poulain. Au total, ce sont plus de 50 millions d'euros (en incluant les after sales) qui ont changé de main, dont 16,4 millions uniquement pour la Ferrari 250 GT SWB California de la célèbre collection Baillon.

Salon
76 - Ferrari 328 GTS signée Peter Klasen.
La galerie des Artistes regroupent depuis quatre ans plus de quarante artistes débutants ou confirmés venant du monde entier. Qu’ils soient peintres, dessinateurs, sculpteurs ou photographes, tous les plus grands talents qui cultivent un goût certain pour l’automobile et pour la locomotion au sens large s’exposent à Rétromobile.
Salon
77 - Toutes les facettes de la passion automobile sont présentes dans la galerie, à l'image de la Mappemonde de Raoul.W ou des bronzes automobiles de Esteban Serassio.
Salon
78 - Ainsi que l'artiste peintre Benoît Deliège qui me dédicace son dernier ouvrage sur l'histoire du « Racing Team V.D.S. ».
Salon
79 - Ah ! La Police de Rétromobile, j'en bafouille encore !
Salon
80 - Mascotte en cristal signée Lalique.
Salon
81 - Bentley Speed Six « Blue Train » (1930).
Salon
82 - Aston Martin DB4 GT (1960).
Salon
83 - Prototype Mercedes-Benz C111-II (1970).
Salon
84 - Cette unique Mercedes-Benz 300 SL de 1952 est habillée d'une robe résolument aérodynamique qui est réalisée en tôle d'aluminium et magnésium.
Salon
85 - Mercedes-Benz 300 SL Gullwing.
Salon
86 - Mercedes 540 K Streamliner.
Cette oeuvre unique a été commandée par le manufacturier Dunlop pour s’illustrer dans la course Berlin-Rome programmée à l’automne 1938. Alors que le feu couve en Europe, c’est la course à remporter en raison de la symbolique forte que revêt de relier la capitale de l’Allemagne d’Hitler à l’Italie de Mussolini. Elle illustre la débauche de moyens mis en oeuvre par l’Allemagne pour dominer le sport automobile au cours des années 30.
40e
87 - Très aérodynamique, sa silhouette dessinée par Hermann Arhens, le styliste de la firme de Sindelfingen, révolutionne les canons de la fin des années 30. Répondant à l’appellation berlinette, cette 540 K impose une pureté qui touche au génie. Reposant sur une carrosserie tout aluminium, ce véhicule très profilé surprend par sa ligne de caisse haute et sa faible surface vitrée. Elaborée durant l’hiver 1937-1938, la Streamliner de la firme à l’étoile ne connut jamais l’examen de la course. Reportée, l’épreuve Berlin-Rome fut finalement annulée.
Salon
88 - En 1977, pour faire face à l'impressionnante armada de Renault-Alpine, le constructeur de Zuffenhausen engage pour la 45ème édition des 24 Heures du Mans, deux Porsche 936. La n°3 est confiée à Jacky Ickx et Henri Pescarolo, et la n°4 à Jürgen Barth et Hurley Haywood. Avant le cap de la troisième heure la n°3 abandonne, bielle cassé, et le pilote Belge rejoint le baquet des rescapées qui pointe alors à la 41e position. A l’issue d'une course poursuite et d'un dernier tour au ralenti, la 936 n°4 passe le drapeau à damiers avec 11 tours d'avance.
Salon
89 - Porsche 3.0 L RSR aux couleurs Martini Racing présentée chez Fiskens.
Salon
90 - Porsche 550 A RS Spyder (1957). Aux mains de Herbert Linge et Carel Godin de Beaufort, ce modèle a terminé à la cinquième place au classement général des 24 Heures du Mans en 1958 sous le numéro de course 32 ; le meilleur résultat sur le Circuit de la Sarthe pour une 550A Spyder.
Salon
91 - La Škoda 966 Supersport de 1950 était exposé pour la première fois à Paris. Cette voiture tchèque de compétition sortie du Musée de la marque est la seule restante sur les trois produites en 1950. Elle fut la plus rapide de l’époque en Tchécoslovaquie avec un 197,8 km/h.
Salon
92 - Le Musée des Blindés de Saumur présentait deux pièces exceptionnels de leur collection, Le char Tigre Royal qui avec son canon de 88 mm était la terreur des champs de bataille de la Seconde Guerre mondiale.
Salon
93 - Et à l'extérieur le Char AMX 30, qui a pendant toute la durée du salon effectué des démonstrations dynamiques dans l'allée du Parc des Expositions de la Porte de Versailles.
Salon
94 - Char AMX 30 de 1962.
Remonter