Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

41e Salon Retromobile « Le Passé a toujours un futur » - 2/4

Salon
26 - Pour sa deuxième édition, le Grand Prix Motul-Fondation du Patrimoine a été remis à Bernard Sommer pour sa Berline Type R Harris - Léon Laisne de 1931.
Salon
27 -
Salon
28 - Panhard & Levassor type X19 de 1918.
Salon
29 - Ce prototype de Barquette Salmson 2300 S a été dessiné par Philippe Charbonneaux en 1954.
Philippe Charbonneaux, grand designer et constructeur des temps modernes avait les honneurs du Salon Retromobile.
Salon
30 - Maserati 300S et Mexico.
Salon
31 - Chez Mercedes la plus ancienne du stand et le Cabriolet 300 SC W188, présentée au salon de Francfort 1955.
Salon
32 - Mercedes 300SL Roadster.
Salon
33 - Prototype Hollis Type A.
Salon
34 - Peugeot 402 Roadster Darl'mat.
Salon
35 - Peugeot 204 Coupé.
Salon
36 -
Salon
38 - La 205 Turbo 16 Evo 1 Groupe B, victorieuse avec Ari Vatanen au Rallye de Monte Carlo et en Suède en 1985, sera proposée à la vente par RM Sotheby's le 14 mai 2016 à Monaco.
Salon
39 -
Salon
40 -
Salon
41 -
Salon
42 - Renault Type AK de 1906.
Disputé au Mans les 26 et 27 juin 1906 sur le circuit de la Sarthe, le tracé, d'une longueur de 103,18 km, est essentiellement composé de routes goudronnées, sur lesquelles chaque participant va rouler à six reprises par jour ; le Grand Prix se déroulant sur deux jours, la distance de course totale est ainsi de 1 238,16 km.
32 concurrents prendront le départ de cette première édition toutes les 90 secondes. Renault engage 3 véhicules. Le numéro 3A est piloté par Ferenc Szisz, les 3B et 3C respectivement par Edmond et Richez. La première journée se terminera par la victoire de Sziz, elle sera aussi marquée par l’abandon d’Edmond. Seules 17 voitures prendront le départ de la deuxième journée. Ferenc Szisz bouclera tous les tours en tête sans incident majeur. Il dominera cette journée et remportera l’épreuve en 12 h 14, avec 32 minutes d’avance sur son poursuivant. Renault remporte le 1er Grand Prix de l’histoire de l’automobile.
Salon
43 - Formule 1 Renault RE40, R26 et Formula-E.
Avec la RE40 pilotée par Alain Prost, Renault n’a jamais frôlé d’aussi près la victoire au championnat du monde des conducteurs, et 1983 reste pour elle la meilleure saison des années turbo.
Depuis 1980, les Renault ne cessent de progresser au championnat du monde de Formule 1. Après un démarrage en demi-teinte, Alain Prost signe une belle victoire au Grand Prix de France. La domination des moteurs turbo, lancés en 1977 par Renault, est maintenant confirmée et autour de la marque française, plusieurs redoutables challengers se battent pour la victoire : Ferrari, Brabham-BMW et Williams-Honda. Prost défend chèrement sa position : il décroche à nouveau la première place à Spa, Silverstone et Zeltweg, tout en montant sur le podium à San Marin, Monaco et Brands Hatch.
Salon
44 - Monoplace Alpine A366 de 1973.
Salon
45 - Dauphine 1093 n°65.
L’éclatante victoire de la Dauphine n° 65 au rallye de Monte Carlo 1958 est l’un des plus beaux succès de ce modèle.
La Dauphine brille dans les courses internationales où elle accumule les victoires de catégorie, tant aux éprouvantes "Mille Miles" italiennes que lors des "12 Heures d'Endurance" de Sebring aux USA, avant de remporter une éclatante victoire lors du Tour de Corse en 1956, pilotée par la championne belge Gilberte Thirion.
En 1958, l'Automobile Club de Monaco a décidé de durcir le fameux Rallye Monte Carlo. François Landon, le Directeur de la Compétition de la Régie engage malgré tout une Dauphine qui va vaincre la neige, le verglas, la pluie, la nuit et les … 302 autres équipages, s’imposant largement face à la concurrence.
Cette victoire, la première d'une voiture de cylindrée si modeste, aura un retentissement incroyable pour Renault sur le plan médiatique. Désormais la Dauphine est connue de toutes et tous. La N° 65 fait une entrée fracassante dans la légende du sport automobile.
Salon
46 - Renault 17 Groupe V de 1972.
La Renault 17 a un passé sportif bien rempli. En effet, elle a écumé les rallyes de 1972 à 1975. Elle sera le premier modèle de Renault à remporter une épreuve du championnat du monde des Rallyes avec la victoire de Jean-Luc Thérier et Christian Delferrier au Rallye Press on Regardless 1974.
Au total, 14 voitures officielles seront préparées par l’usine. Le véhicule présenté est le dernier et le plus abouti de la série. Il s’agit d’une version groupe 5 dont le poids est allégé par l’utilisation d’éléments en aluminium.
Salon
47 - Renault 21 Turbo Superproduction de 1988.
Conçue pour le championnat de France de Superproduction, ce modèle de course confié entre autre à Jean Ragnotti collectionne dès son lancement les victoires.
Début du projet : octobre 1987. Première course : 20 mars 1988 et premier podium. 10 courses au calendrier, 6 victoires, 3 pour Jean Ragnotti, 3 pour Jean-Louis Bousquet et, derrière..., à l’issue du championnat, Audi Quattro et Porsche, belle performance !
Et pourtant, côté technique, tout était nouveau : moteur de 430 ch dont la puissance était limitée par une pop-off valve comme en Formule 1. Arbre de transmission en fibre de carbone long de 2,35 m : une technologie utilisée sur l’Espace Quadra. Côté aérodynamique, des séances en soufflerie débouchèrent sur les solutions les plus efficaces et une étude minutieuse de tous les paramètres firent de la Renault 21 2 litres Turbo 4x4 la meilleure des voitures de la saison 1988
Salon
48 - Alpine M65 et A442B.
Remonter