Accueil PixAuto.net Agenda PixAuto.net Contact PixAuto.net Facebook

Tour Auto Optic 2000 – 2e étape - Saint-Malo / Haute-Goulaine

Ayant attendu vingt-cinq éditions pour découvrir les routes de Bretagne, le Tour Auto se devait d’offrir à ses concurrents une vision la plus large possible des paysages typiques de cette péninsule. Ainsi, après avoir laissé la cité malouine et les côtes de la Manche derrière lui, le parcours de la deuxième étape longue de 540 kilomètres prenait la direction du sud en traversant landes, bocages et forêts pour rejoindre l’Atlantique, la presqu’ile de Port Louis et sa citadelle témoin de l’histoire bretonne des 16e et 17e siècles et gardienne des eaux de la rade de Lorient. Sur place, face au large, les concurrents profitaient de la pause déjeuner pour déguster un menu breton riche des produits de l’Océan sur fond de musique traditionnelle bigoudène avant de reprendre la route vers l’arrivée de la deuxième étape jugée à Haute-Goulaine. Puis, plus tard, se retrouver autour d’un buffet gastronomique dressé dans le Château de Goulaine, bâtisse de la fin du Moyen-Age début Renaissance abritant notamment une collection de 600 pièces retraçant l’histoire du célèbre biscuit petit Lu.
Lors de cette deuxième étape, trois épreuves spéciales avaient été disputées. La première du Tour Auto Optic 2ooo en Bretagne - Saint-Goueno / Le Mene – se déroulait sous des précipitations mêlées de grêle et de neige, invitant les concurrents à respecter une certaine prudence sur des portions de route sinueuse et vallonnée avec une seconde partie de parcours rapide et rythmée. La deuxième spéciale de la matinée, baptisée Les Roches du Diable, pouvait impressionner par son nom. Et de fait, cette route serpentant dans une petite vallée coincée entre Finistère et Morbihan voyait de nombreux concurrents partir à la faute sur la chaussée humide. Enfin, dans l’après-midi, les concurrents s’élançaient dans la troisième spéciale du jour : Rochefort-en-Terre / Pluherlin. Une succession de petites routes ne laissant aucun répit aux équipages qui ont tous salué la qualité des épreuves proposées.
A l’issue de ce périple breton, l’équipage anglais Andrew SMITH / James COTTINGHAM à bord de sa Ford GT40 a accru son avance en tête du classement général Compétition VHC. Il compte désormais 2’17’’ d’avance sur le duo français Jean-Pierre LAJOURNADE / Christophe BOUCHET (Jaguar Type E 3,8l) et la paire suisse Raphael FAVARO / Lucien Charles NICOLET (Jaguar Type E 3,8l). Dans la catégorie G1 et G2, Jorg Richard LEMBERG / Louis LEMBERG ont placé leur Alfa Romeo 1750 GTAM en haut du classement général provisoire. Tandis que MR JOHN OF B. / SIBEL (Ligier JS2 DFV) conserve l’avantage dans la catégorie H1, H2 et I. En Régularité, trois Ferrari occupent les trois premières places du classement général provisoire. La 250 GT Lusso des français Eric HAMONIAU / Arnaud DERNONCOUR devant la 250 GT Berlinetta des argentins Martin H. SUCARI / Francisco SUCARI et la 275 GTB 2 de leurs compatriotes Alejandro OXENFORD / Jose Luis CELADA.

Tour-Auto-Optic-2000,
51 - Au lendemain d’une première étape d’échauffement, les concurrents du 26e Tour Auto Optic 2ooo quittent le port de Saint-Malo, dès les premières lueurs du jour.
Tour-Auto-Optic-2000,
52 - D'ailleurs, il y avait quelques embruns au départ de la cite malouine !
Tour-Auto-Optic-2000,
53 -
Tour-Auto-Optic-2000,
54 - Un CG Proto 548 entre mer et océan.
Tour-Auto-Optic-2000,
55 - Une Porsche sous la neige fondue !
Tour-Auto-Optic-2000,
56 - Jidé 1300 au Cap Fréhel.
Tour-Auto-Optic-2000,
57 - Jidé 1600 S à la pointe de la Guette.
Tour-Auto-Optic-2000,
58 - Jidé et Mustang, attendent sous la pluie pour prendre le départ de la première spéciale de la journée, Saint-Goueno/Le Mene.
Tour-Auto-Optic-2000,
59 - La route humide a offert aux spectateurs quelques petits travers, ici la Ferrari 308 Gr. IV de G. Lopez et F. Moulin.
Tour-Auto-Optic-2000,
60 - Voir des sorties de route pour les plus incisifs en recherche d'adrénaline.
Tour-Auto-Optic-2000,
61 - D'ailleurs, la Porsche 911 S de D. Vuillaume et C. Gandon se confond avec les éléments verdoyants de la campagne !
Tour-Auto-Optic-2000,
62 - L'heure est à l'attaque !
Tour-Auto-Optic-2000,
63 - Ferrari Dino 246 GT de Damian Pozzoli et Gabriel Wiegers sur la deuxième spéciale surnommée « les Roches du Diable ».
Tour-Auto-Optic-2000,
64 - Porsche 550 Spyder de Jean-Claude Kauffman et Jean-Marc Piret, dans une succession de virages qui ne laisse aucun répit à l'équipage
Tour-Auto-Optic-2000,
65 - Lancia Fulvia 1600 HF en direction des Roches du Diable.
Tour-Auto-Optic-2000,
66 - Ac Ace à la presqu'île de Port-Louis pour une pause déjeuner.
Tour-Auto-Optic-2000,
67 -
Tour-Auto-Optic-2000,
68 -
Tour-Auto-Optic-2000,
69 -
Tour-Auto-Optic-2000,
70 - D.B Panhard au départ de la troisième spéciale de cette deuxième journée, Rochefort-en-Terre/Pluherlin.
Tour-Auto-Optic-2000,
71 - La Peugeot 204 coupé traverse, sereinement, le haut bourg du « village préféré des Français » (lauréat en 2016).
La petite cité de Rochefort-en-Terre est restée figée dans le temps, ses ruelles pavées, ses bâtiment à pans de bois ou à style gothique, demeures Renaissance, ayant pour trait d'union la pierre du golfe du Morbihan.
Tour-Auto-Optic-2000,
72 - La Mustang est à l'attaque dans la spéciale de Rochefort-en-Terre/Pluherlin.
Tour-Auto-Optic-2000,
73 - CG 1200 S de J. Rigondet et O. Souillard dans l'épreuve chronométrée.
Tour-Auto-Optic-2000,
74 - Finalement, après une journée bien chargée en souvenir, les équipages ont bénéficié d'un cocktail dinatoire au Château de Goulaine qui abrite une collection de 600 pièces appartenant à la marque de biscuits LU.
Tour-Auto-Optic-2000,
75 - Le temps d'une soirée, les participants du 26e TAO ont partagé la vie de Château de Christophe Goulaine.
Remonter